Qu’est-ce que l’insuffisance mitrale ?

La valve mitrale est l’une des 4 valves du cœur : elle contrôle le passage du flux sanguin de l’oreillette gauche vers le ventricule gauche. Cette valve est composée de 2 feuillets fins ressemblant à des voiles tendues par des cordes. La valve mitrale s’ouvre et se ferme alternativement sous l’effet des variations de pression comme une vanne.

L’insuffisance mitrale (IM) signifie que la valve mitrale ne remplit pas totalement sa fonction et permet au sang de refluer en partie dans l’oreillette gauche lors de la contraction du cœur. Cela entraine alors une dilatation et une baisse de la fonction contractile du ventricule gauche.

Cette dysfonction cardiaque peut finir par avoir des répercussions importantes sur la qualité de vie en entrainant de l’essoufflement, des œdèmes, de l’ascite.

Sytème mitraclip
  • Traitement médical : traitement de première intention qui vise à diminuer les symptômes liés à la fuite et ralentir la progression de l’insuffisance mitrale
  • La plastie mitrale ou remplacement valvulaire : traitement chirurgical dont les indications vont dépendre de la sévérité de l’IM et de la dysfonction ventriculaire gauche.
  • La réparation mitrale percutanée appelée MITRACLIP ou clip mitral : technique plus récente réservée aux patients chez lesquels une opération à cœur ouvert présente un risque élevé.

Une des étapes clé est l’analyse du mécanisme de l’insuffisance mitrale à l’aide de l’échographie. Il est nécessaire de pratiquer une échographie cardiaque par voie trans-oesophagienne, cet examen est réalisé sous brève anesthésie car il est inconfortable.

Il est primordial pour définir votre aptitude à bénéficier de la procédure de MITRACLIP ou clip mitral.

L’accès à la valve mitrale se fait par voie percutanée. Vous serez placé sous anesthésie générale, un respirateur prenant en charge la fonction des poumons, une sonde d’échographie sera alors placée dans votre œsophage pour guider l’ensemble de la procédure.

Le dispositif MitraClip sera inséré via votre veine fémorale au niveau de l’aine à l’aide d’un cathéter qui sera guidé jusqu’au côté droit du cœur.

Pour rejoindre la valvule mitrale, qui est située du côté gauche du cœur, le médecin utilisera l’extrémité du cathéter pour faire un petit trou qui lui permettra de traverser la paroi entre les oreillettes appelée septum.

Pour placer le cathéter au bon endroit, le médecin suivra son cheminement sur des images échographiques et radiologiques.

Le médecin placera ensuite le dispositif MitraClip. Le dispositif MitraClip est une petite pince que l’on fixe aux feuillets de la valvule mitrale pour les solidariser de façon à ce que la valvule puisse de nouveau s’ouvrir et surtout se fermer correctement. L’implantation du dispositif MitraClip réduit la quantité de sang qui reflue dans le cœur.

A l’issue de la procédure, vous serez conduit en salle de réveil. La durée de l’intervention varie entre 1 et 3 heures suivant la complexité des cas.

Le lendemain de l’intervention, vous passerez une nouvelle échographie transthoracique (ETT) pour évaluer le fonctionnement du dispositif MitraClip.

Les infirmières vérifieront le point de ponction de la veine fémorale pour s’assurer qu’il n’y a pas de problème et vous expliqueront ce qu’il faut surveiller pendant votre convalescence.

Comme dans toute intervention cardiaque et vasculaire il peut y avoir des complications. Ces complications sont le plus souvent bénignes et se traduisent par de petits hématomes au point de ponction fémoral.

Beaucoup plus rarement des complications graves peuvent survenir : saignement grave nécessitant une transfusion, accident vasculaire cérébral, complications liées à l’anesthésie générale.